Maires, interdisez le survol de notre territoire par Variscan Mines

, par  Douar didoull

Dans un communiqué du 24 septembre, Douar Didoull indique avoir adressé aux 25 maires de la zone d’exploration minière dite de Loc-Envel, un modèle d’arrêté qui, une fois promulgué, interdirait aux aéronefs affrétés par Variscan mines de survoler les communes.
L’objectif est double : Appliquer le principe précaution étant donné qu’aucune étude n’a jamais été faite sur la possible nocivité des ondes émise dans le cadre des recherches de métaux par électromagnétisme ; Dissuader Variscan d’entreprendre des recherches sur la zone.

Communiqué de presse

Il ne faut pas que les travaux de recherches de Variscan Mines commencent

Le Permis Exclusif de Recherches minières (P.E.R.) dit de « Loc Envel », a été accordé le 25 septembre 2015 à la société porteuse du projet, Variscan mines. A l’heure actuelle, suivant les éléments dont nous disposons, les travaux de recherches n’auraient pas encore commencé sur le terrain.

Une des phases du programme de travaux consisterait au survol de nos territoires, à l’aide d’un hélicoptère émettant des ondes (recherche géophysique aérienne par électromagnétisme), permettant de connaître et d’affiner les quantités et la présence des métaux recherchés.

Le collectif Douar Didoull a déposé un recours suspensif au sujet de ces travaux ; le tribunal de grande instance de Saint Brieuc s’est déclaré incompétent à juger ce recours ; le collectif demandait la nomination d’un expert judiciaire qui se serait prononcé sur la nocivité ou non de ces ondes sur la population et les animaux ; cette nomination n’ayant pas été ordonné, il nous apparaît donc nécessaire d’appliquer le principe de précaution car nous avons des éléments en notre possession prouvant la dangerosité de ces ondes.

Le pôle juridique du collectif Douar Didoull, avec les conseils de son avocat, a établi un modèle d’arrêté motivé, pour interdire le survol des communes par les hélicoptères de la société VARISCAN MINES (ou ses sous-traitants), que chaque commune pourra adopter, au sein de son conseil municipal, conformément au code général des collectivités territoriales et à la charte de l’environnement. Ce modèle d’arrêté vient d’être transmis aux maires des 25 communes concernées.

Il ne faut pas que la société Variscan mines entame ses travaux de recherches, car ce permis débouchera automatiquement sur un permis d’exploitation aux conséquences environnementales incalculables, notamment pour la qualité de l’eau.

Nous sommes persuadés, que les municipalités, qui sont opposées à ce permis minier, adopterons cet arrêté, qui mettra la société Variscan mines en difficulté dans sa volonté d’imposer à la population ce projet inutile.

C’est tous ensemble, élus, collectifs, associations, citoyens que nous pourrons mettre un terme aux agissements néfastes de la société Variscan Mines sur notre territoire auquel nous sommes tous attaché.

Voir en ligne : Exploration aéroportée de Variscan : Les porteurs de pacemaker sont-ils en danger ?

Le titre et le chapô sont de l’administration du site.

Navigation

AgendaTous les événements

Publications Derniers articles publiés

Sites favoris Tous les sites

8 sites référencés dans ce secteur